Jimi Hendrix – Hey Joe

« Hey Joe?! Où vas-tu avec ce flingue à la main? Je vais descendre ma nana, je l’ai surprise en train de fricoter avec un autre mec… Hey Joe?! J’ai entendu dire que tu l’avais flinguée! C’est vrai?… Ouais, je l’ai descendue car je l’ai surprise en train de fricoter avec un autre mec. Où vas-tu maintenant? Je ma casse vers le sud, direction le Mexique« . Sous forme de dialogue, une tranche de vie écrite et mise en musique dans les années 60 par un folqueux de New-York répondant au nom de Billy Roberts. Plusieurs artistes ont par la suite repris la chanson, dont The Leaves, un groupe de Los Angeles, Love – la formation d’Arthur Lee – The Byrds avec David Crosby et Tim Rose qui en a fait une version plus lente sur un single paru en 1966. 

C’est cette version qui est venue titiller les esgourdes d’un certain James Marshall Hendrix qui à l’époque joue avec Jimmy James and the Blue Flames et propose d’ajouter Hey Joe à la setlist du groupe. Lors d’un concert au Greenwich Village, Chass Chandler est dans la salle. Subjugué par la prestation du guitariste, l’ex bassiste des Animals propose à Jimi de le rejoindre en Angleterre et de devenir son producteur et manager. Une fois à Londres, Chandler fait entrer Hendrix en studio – avec Noel Redding et Mitch Mitchell – et enregistre la chanson par le trio qui devient The Jimi Hendrix Experience. Le single sort en décembre 1966. Avec en face B Stone Free, le disque connaît un succès immédiat, grâce notamment au jeu innovant du magicien de la 6 cordes de Seattle.

À partir de là les choses s’accélèrent. Bon nombre de groupes et d’artistes reprendront – avec plus ou moins de réussite – la chanson qui dès lors fera partie des standards les plus exploités (plus de 2000 versions recensées) de toute l’histoire de la musique populaire. Pour n’en citer que quelques uns: The Mothers Of Invention, Roy Buchanan, Patti Smith, Nick Cave & The Bad Seeds, The Offspring, Walter Trout, Popa Chubby ou encore Robert Plant en 2002. Parmi les interprétations les plus originales, l’hispanisant bolero de Deep Purple sur le premier album Shades of Deep Purple en 1968, la version mariachi de Willy DeVille en 1992 sur l’album Backstreets of Desire et l’instrumentale jazzy du Brad Mehldau Trio en 2012. Le 1er mai 2009 à Wroclaw en Pologne, 6 346 guitaristes jouent ensemble Hey Joe et battent le record du monde du nombre de guitaristes jouant le même morceau.

En 1966, Johnny Hallyday était de passage à Londres. Lui aussi croisait le gaucher, lui aussi tombait sous le charme de cette saga et lui aussi décidait de se l’approprier. Il confia à Gilles Thibaut le soin d’adapter les paroles avec comme consigne de faire abstraction de meurtre et de cavale. De cocu énervé il était toujours question, mais dans cette version française, le dépit amoureux, l’amertume et le mépris donnaient le ton. « Tu vois Joe, hier je rêvais d’avoir ta peau mais je préfère te voir souffrir et de cette fille, je t’en fais cadeau. Hey Joe! Allez bonne chance Joe!« . 20 ans plus tard, dans une magnifique interprétation, Alain Baschung reprendra à sa façon ce standard planétaire du rock et de ses environs: Hey Joe.

Patrick BETAILLE,  septembre 2022. Cliquez ici pour retrouver tous les articles: Black Bonnie!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.