[La Reprise du Jeudi] Influencesticide : A French Tribute to Nirvana

Personne n’est passé à côté, Nevermind de Nirvana fêtait ses 30 ans en 2021, un anniversaire notamment marqué par l’histoire la zigounette de couverture, genre de polémique désormais symptomatique de notre époque. Heureusement, il y eut des manifestations plus intéressantes et la dernière en date, peu de temps avant la chenille du changement d’exercice, est un tribute à Nirvana initié par deux labels français : Nothing is Mine et Flippin Freak. 28 titres, 28 artistes ou formations et donc autant de reprises.

Il y a là des noms délicieux qui sentent bons le 4ème sous sol de l’underground tels que Pierre Gisèle, Lait Fraise ou Sentimental Gosier et d’autres un peu dont la renommée a atteint le rez de chaussé. Si très vite, Opinion sature encore un peu plus Heart Shaped Box et Johnny Carwash déglingue Stay Away avec Enthousiasme, il ne faut pas croire que n’est qu’ici que déluge de décibels. Les participants font preuve de pas mal de créativité, montrant au passage, s’il fallait encore le démontrer, la belle vitalité de la scène hexagonale. Alors, en vrac : MNNQNS renvoie Drain You aux premiers Cure, Amablanc et en exergue le désespoir qui habite Dumb, Meha apporte une voix éthérée à About a Girl alors qu’Aquaserge siffle le même morceau qu’au pays des rêves. Julien Gasc attaque In Bloom au piano alors que MSS FRNCE beugle Lithium en français façon punk à chien. Hugo Riché chante aussi en français et ça fait penser au Velvet alors qu’Amour Courtois livre une bizarrerie entre variété de années 80’s et electro-jazz.

Bref, on salue l’initiative et on s’étonne une dernière fois : personne n’a repris Smells like Teen Spirit.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.