[Chronique album] Ellah A. Thaun – Arcane Majeur

Les musiques que l’on appelle Underground sont parfois très affleurantes, elles ne rentrant pas dans la consommation de masse, long de là, mais sont très présentes dans les magazines et émissions culturelles. Et puis, il y a l’underground qui file deux tunnels en dessous, celui là, on le croise parfois au hasard en fouillant le web ou dans un concert au bar d’à côté. Depuis 15 ans, Nathanaëlle Hauguel traçait sa vie dans les boyaux souterrains, en solo elle expérimentait, en side project elle jouait du folk sous le nom de Velskja Valcav. Et puis, elle a monté un groupe, sous l’anagramme Ellah A. Thaun, avec des fines lames de sa ville de Rouen. Aujourd’hui, elle gagne un peu de visibilité en sortant Arcane Majeur sur le label parisien XVIII Records (c’est pas non plus Universal, hein).

Le nom de l’album vient de la cartomancie dont Nathanaëlle est une grande adepte. Tirer des cartes pour prendre des décisions et construire des morceaux, voilà qui jette d’emblée un voile occulte sur le disque. Kill yr Friends ressemble au folk électrisé de Yussuf Jerusalem, désormais collègue de label, celui aux cordes rouillées de A Heart full of Sorrow, qui amène une sorte de grandeur dans un tourbillon de noirceur. Les tourments entourant Princest peuvent faire penser aux Cure de la première heure puis à Jessica 93, pour rester dans l’underground hexagonal, quand l’affaire s’amplifie et vire au grunge bruyant. Est ce que Rouen pourrait être le Seattle français ? Nuclear Kiss flotte comme tel un nuage toxique, avant dissipation, la deuxième partie de ce long morceau onirique venant comme une éclaircie qui se prolonge avec l’acoustique Supergirl (my Love is the Sun). Ghost II alterne colère et douceur quand le final de l’album s’envole dans des sphères psychédéliques.

Il serait dommage d’avoir une écoute rapide de cet album, parce qu’on sent Ellah A. Thaun cœur et âme sous les décibels saturés, couverture des pudiques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.