[La Reprise du Jeudi] Trio SR9 feat. Sandra Nkaké / Video Games

Le Trio SR9 dévoile aujourd’hui sa version du grand classique de Lana Del Rey, Video Games, accompagné de Sandra Nkaké. Il s’agit du troisième titre dévoilé de leur nouvel album qui sortira le 26 août prochain qui voit le trio inviter Blick Bassy, Camelia Jordana, Malik Djoudi, et Sandra Nkaké pour retravailler 10 tubes internationaux.

Video Games, c’est une rencontre entre un petit orchestre de verres en cristal et la voix magnétique de Sandra Nkaké. Le  Trio SR9 propose une version épurée du titre qui demande un vrai temps d’installation et une préparation délicate… Après 2 heures d’accordage, les verres étaient fin prêts ! Comme un moment suspendu de studio dans lequel Sandra nous a fait perdre toute notion du temps.

Capables de passer du triangle à la mâchoire d’âne, des cymbales au gong chinois, du vibraphone à la machine à vent, les percussionnistes sont sans doute les figures les plus atypiques de l’orchestre classique. On ne s’en étonnera pas : nombre d’entre eux ont tôt fait de prendre des chemins de traverse, s’invitant dans les formes artistiques les plus variées. C’est ce qu’ont fait Paul Changarnier, Nicolas Cousin et Alexandre Esperet qui, ayant jeté leur dévolu sur le marimba – un xylophone d’Amérique latine cousin des balafons africains – ont décidé de lui confier leurs rêves artistiques. Pour lui, ils ont adapté Bach, Satie, Ravel, ainsi que la fine fleur des compositeurs contemporains.

Avec Clément Ducol, ils décident de monter un projet où ils s’attaqueraient aux hits de la pop music, produits dans les grands studios d’outre-Atlantique qui scintillent de mille feux et d’autant d’effets. Mais sans quitter la France, ni leurs chers instruments, pour en faire des pop songs sans machines, sans guitares, ni basse, ni synthés… Cet intérêt pour les tubes internationaux, ceux de Rihanna, Billie Eilish ou Pharell Williams pourrait en surprendre plus d’un, mais il est au fond assez logique pour ces trois complices qui savent que beaucoup de thèmes classiques ont été adaptés de danses populaires oubliées.

Le Trio SR9 (soit « square root 9 », racine carrée de neuf) a ainsi reçu les prix les plus prestigieux. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.