Le Son du moment – Gérald Toto / Man La Ti la Mwen

Gérald Toto a dévoilé il y a quelques jours la vidéo de Man La Ti La Mwen, second extrait de son nouvel EP Dérivé. Un nouvel EP et premier d’un triptyque qui s’inscrit dans le prolongement de son dernier album Sway, sorti en 2018. Un album “irrésistiblement apaisant” et “un pur bijou de subtilité” ou encore “un disque d’une douceur infinie” selon la presse. Aller à l’essentiel, et se faire du bien pour en faire aux autres. C’est exactement ce souhait que réalisait Sway. Une ligne claire, qui ondule et se balance, suivant le rythme de la vie. Gérald Toto nous y emmène en voyage dans les grands espaces de l’intime, comme s’il susurrait à l’oreille de chacun, quelque chose de doux.

« Parler à l’intime. Tenter de mettre en correspondance les solitudes par l’intime. Ce qui nous unis est notre coeur d’enfant qui nous fait grandir par la curiosité, l’émerveillement, le rêve, la contemplation, les sensations sensorielles ! J’ai eu besoin de me faire du bien. De m’accorder un geste doux et mon plus grand plaisir et quand ce geste partagé soit reçu au même endroit par l’autre. »

Dérivé puise à tous les métissages ; il joue avec finesse de la guitare, de la basse et des percussions. La voix y est maîtresse, capable de toutes les nuances ; écrit en créole et en anglais, avec l’aide de sa complice Jule Japhet. Le plaisir de la rencontre qui lui permet de cristalliser en musique de belles amitiés avec le violoncelliste, Vincent Ségal ou encore le percussionniste-chanteur Francis Lassus, continue à se réinventer. En douceur.

À propos de ‘Man La Ti La Mwen’ (Je vais mon petit bonhomme de chemin), Gérald Toto explique: « Cette chanson est un songe. Une aspiration à vivre dans un espace serein. Un toit, un » toi, » un “nous », un espace au soleil un rêve simple vers lequel je tends jour après jour. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.