[La Reprise du Jeudi] Oete & les autres – Pendant que les Champs Brûlent

Des années 80-90, nombres d’artistes sont tombés aux oubliettes ou refont surface de temps à autres. Le souvenir des singles de Niagara semblent être resté intact auprès de la jeune génération. La preuve, la reprise de Pendant que les Champs Brûlent qui nous vient de Oete. Un P et il était poète. La lettre est muette, mais l’avenir et ses prochaines productions nous diront à quel point. Le garçon possède une élégance certaine, à l’aise face à la caméra comme au micro qu’il caresse de sa voix particulière, comme un velours usé. Une boîte à rythme et un synthé analogique viennent l’habiller, dans une variété moderne qui a garder les charmes de l’anciennes.

 

Maintenant, il serait intéressant de savoir pourquoi cette chanson et pas une autre. On se dit que l’été serait plus propice à l’insouciance de L’Amour à la Plage, mais non. Ceux qui ne loupent pas une Reprise du Jeudi se rappellent très bien que Blaubird a déjà donné sa version de Pendant que les Champs Brûlent il y a un an de ça. Une recherche rapide sur Youtube montre le titre en a inspiré plus d’un durant les confinements successifs. Peut être l’air du temps. Rappelons nous qu’il avait été à sa sortie censuré à la radio car jugé trop anxiogène durant la guerre du Golfe. Alors que Niagara s’énervait devant sa TV dans J’ai vu, ici, on tourne la tête et fait abstraction du bordel ambiant pour s’aimer sous les bombes. Décidément ce texte est bien d’actualité.

La preuve, depuis le début de l’année, on trouve une version comptine de Flavien Berger, du live avec Keren Ann, Visconti (dont les internets ne savent rien) en apesanteur. Celle des Brigitte n’a pas deux ans. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.