[La Reprise du Jeudi] Le Chanteur de Daniel Balavoine a 43 ans

Vous vous en êtes peut-être rendu compte, ce mardi 01 juin, l’écran d’accueil de Google France affichait un dessin de Daniel Balavoine, micro dans les mains, blouson de cuir sur les épaules. Le moteur de recherche célébrait ainsi les 43 ans de la sortie de son album Le Chanteur, et dans le message accompagnant le “doodle” quotidien, le géant californien rend hommage à un auteur-compositeur rebelle et sensible, saluant son action humanitaire, notamment dans les zones sub-saharienne, qui finit comme on le sait. Daniel Balavoine s’est assis sur les bancs du lycée Barthou, il a donné son nom à la salle de spectacle de Bizanos. Avant de partir pour Paris en 1970, il a laissé son empreinte sur la région paloise, et il n’a pas oublié la région paloise. Dans la fameuse chanson portant le même nom que l’album en question, on entend dans les paroles ” … pour faire danser dans les soirées de Monsieur Durand”. Il s’agit de Louis Durand, qui organisait des bals à l’époque, qui a tenu la Cabane Bambou à Arudy puis le Paradis place du Forail.

Puisque ce webzine est lui aussi profondément ancré en Béarn, il paraissait normal de consacré une reprise du jeudi au Chanteur. Se lancer dans les reprises de Balavoine est risqué, dangereux pour les tympans, bien que dans ce titre la voix monte bien moins que dans SOS pour terrien en détresse. Donc, voyons voir ce que Google nous propose. Une fois mis de côté les stars de la variet’ et les gens qui font du karaoké, il ne reste plus grand chose, mais voici deux prestations intéressantes.

Mezzo Pazzo est un groupe de rock belge, basé à La Louvière. Leur version commence doucement, léger, pop, ne pas suivre Balavoine est évidement la clef de la réussite car c’est très dur, voire impossible. Puis l’intensité monte peu à peu en même temps que tout s’électrise. Dans le final, on sent que le groupe a de fortes accointances avec Muse, dans la voix qui devient théâtrale de tragique ainsi que dans l’ultime solo de guitare. Hey, cette reprise est un réussite !

 

Les Twins Phoenix sont de vrais jumeaux, ils ont tenté l’aventure The Voice il y a quelques années et continuent aujourd’hui à faire de la musique dans un style new soul. Ils sont installés sur les marches d’un monument (le palais Garnier ?), guitare acoustique sur les genoux,  et sont filmés parmi les passants. Ils donnent un groove nouveau au morceau, Balavoine avait toujours l’air énervé, eux, sont cools et sereins, même quand les voix montent.

 

Et on n’allait pas se quitter sans l’original :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *