[Chronique] Cosse – Nothing belongs to Anything

Toujours dans les bons coups concernant la noise ou le post-rock, le label palois A Tant Rêver du Roi sort, en partenariat avec Grabuge Records, le premier EP du quatuor parisien Cosse. Et c’est une franche réussite !

A regarder la pochette de Nothing belongs to Anything, c’est le nom de l’EP, on en comprend le contenu : des flammes, une explosion à l’horizon d’un paysage sans fin dans un ciel d’orage. Ces 5 titres sont abrasifs autant que contemplatifs. Après une introduction en forme de rêverie, Welcome Newcomers se lève du bon pied, vif et déterminé. Si Pin Skin est au premier abord plus introverti, on sent cette même tension au fil des titres, des sentiments à fleur de peau, le titre décolle joliment, léger, puis retombe, lourd. Après la colère, une voix féminine vient clore l’affaire en douceur. Ainsi, on progresse le long de ces 5 titres où l’ennui n’est pas permis.

Le groupe réussit l’alliance de la grâce et de la puissance, notamment sur Seppuku, enchaîné avec The Ground où les braises couvent puis se lève en tourbillon, venant couvrir l’horizon. Au final, on se dit qu’il y a des EP, qui, par leur richesse, valent bien des LP.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *