[La Reprise du Jeudi] It’s the End of the World

Pas de panique, le titre ne réfère pas à l’état de confinement que nous vivons actuellement. C’est juste Skeeter Davis qui est particulièrement égoïste. Parce que l’amour qu’elle porte à un jeune homme n’est pas réciproque, elle s’étonne que le monde ne s’arrête pas de tourner en même temps que le sien. Elle fut numéro 1 des ventes de disques en 1963 avec cette balade où elle se demande pourquoi les oiseaux continuent à chanter avec qu’elle est malheureuse. Peu connue en France, la demoiselle a commencé à chanter encore enfant avec ses soeurs, les bien nommées Davis Sisters avant de se lancer dans une carrière plutôt orienter country. It’s the End of the World est son seul succès.

C’est la troisième chanson de rupture d’affilée à être traitée dans cette rubrique, quand le malheur des uns fait le bonheur des autres …

 

Parmi les reprises de titre, la plus notable est enregistrée dans la toujours un peu triste Sharon Van Etten pour la BO de The Man in the Castle High. Une série qui nous replace dans un monde où Nazis et Japonnais auraient gagné la deuxième guerre mondiale. Une façon de nous dire que ça pourrait être pire …

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *