HOA QUEEN – Hoa Queen (EP éponyme)

On voulait vous présenter un nouveau projet et c’est joli en plus…
Eric Cervera et Aurélie Guillier forment Hoa Queen au printemps 2017. Ils enregistrent quatre titres au mois d’août, qu’ils mettent en ligne à la rentrée.
C’est ici !
Trois semaines et 20000 vues sur facebook plus tard, le groupe voit son emploi du temps s’accélérer avec sa programmation pendant le off des trans musicales à Rennes le 7 décembre. D’autres festivals les ont contactés pour les programmer en 2018.
Leur musique, très cinématographique, pourrait être extraite de Blue Velvet ou Twin Peaks de David Lynch, mélangeant influences blues, rock, country et jazz, avec des couleurs plus sombres rappelant le Nick Cave des murder ballads, Tom Waits ou PJ Harvey.

Côté textes, Aurélie raconte des destins de femmes, réelles ou imaginaires, sombres et violent,victimes ou bourreaux. Là encore les influences filmographiques sont palpables, littéraires aussi avec les romans noirs de Stewart O’Nan ou les poèmes de William Blake
Sa voix vous prend aux tripes et ne les lâche plus. Elle vit les histoires de ses personnages ; Betty, qui promet au prêtre pédophile de le pendre puis de se pendre elle-même pour mieux le hanter dans la mort, Marjorie, qui, à la veille de son
exécution raconte du fond de sa cellule ses virées criminelles à un à un mystérieux Mister King. Et aussi Aileen, accoudée au comptoir, qui attend le client pour lui vendre non pas la Petite Mort mais la Grande. Enfin il y a June, à qui le printemps
apporte avec ses promesses la perte de son enfant…

A écouter…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.