[La Reprise du Jeudi] Grand Garçon – Sans Contrefaçon

« Sans contrefaçon, je suis un garçon » chanté par un garçon, un grand, à la voix grave, quoi de plus normal … C’est quoi « normal », Papa ? Va demander à Maman … Et s’il y a quelque chose de troublant là dedans, c’est que ces mots appartiennent à Mylène Farmer et sa série de single qui choqua les bonnes mœurs au milieu des années 80. Alors lorsque Grand Garçon reprend Sans Contrefaçon trois décennies plus tard, le mélange des sexes est forcement plaisant. Entre électro épaisse et pop noire, il nous entraîne dans une virée nocturne encagoulée, qui nous livre une vision protéiforme du masculin à travers une série de portraits signée du réalisateur lyonnais Rémi Fournigault.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.