[La Reprise du Jeudi] Josh Homme chante Noël en famille

Il y a bientôt 20 ans, il chantait “Nicotine, valium, vicadin, marijuana, ecstasy, and alcohol … Co-co-cocaine” en ouverture de l’album Rated R de ses Queens of the Stone Age, aujourd’hui, Josh Homme sort un single de Noël au profit d’une asso venant en soutient aux musiciens frappés de handicap. C’est tout à son honneur.

Sur la face A, il reprend Silent Night (Douce Nuit, Sainte Nuit en français) avec CW Stoneking, l’homme du bayou australien. Leur version commence comme une berceuse et se poursuit en blues traditionnel. En introduction, il présente la plus belle chanson du monde, qui a été écrite il y a deux siècles, en 1818. En effet, Wikipédia nous présente “un célèbre chant de Noël autrichien. Il a été chanté pour la première fois le 24 décembre 1818 dans l’Église Saint-Nicolas d’Oberndorf bei Salzburg, en Autriche. Ce chant a été écrit en 1816 par l’Autrichien Joseph Mohr qui était alors prêtre dans les Alpes autrichiennes. La musique fut composée par l’organiste autrichien Franz Xaver Gruber en 1818.”

 

Sur la face B Twas the Night before Christmas, sa femme, Brody Dale, celle qui il y a bientôt 20 ans était la frontwoman enragée des Distillers, raconte une histoire à ces 3 enfants avant qu’ils s’endorment.

Il serait dommage de clore cet article sans partager la version de Silent Night jouée par Spiritualized à l’Union Chapel de Londres il y a quelques années, lors d’une soirée caritative. Ils sont accompagnés de choeurs et de violons, une immense sensation de paix envahit soudainement l’atmosphère.

 

Côté français, à part Tino Rossi et Nana Mouskouri, rien à signaler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *