[Chronique] Disco Volante – Domino

Disco Volante vient de sortir Domino, un nouvel EP de 6 titres. Disco Volante, soucoupe volante en italien, aurions nous affaire à un OVNI ? Non, pas tout à fait, mais leur liberté de mouvement est grande, on l’a vu apparaitre dans le ciel de New York ou de Grande Bretagne, puisant leur inspiration de LCD Sound System à Franz Ferdinand. Des influences certes, mais du caractère aussi, comme la Disco Volante, cette sportive de Alfa Romeo qui brille comme les synthés de Miami Vice. Ils ne sont pas loin d’être aussi classieux que Roberto Baggio, encore une référence transalpine et c’est pourtant en anglais qu’ils chantent, sauf le dernier Gemini en français.

Derrière les instruments, on trouve des Landais montés à Paris pour raison professionnelle, certains jouaient dans Fluminense, le meilleur groupe du canton d’Hagetmau des années 2000. C’est peut être de cette période que traite Wild Beasts of the Southwest ? On ne veut pas savoir. Toujours est il qu’avec Domino, les voici avec des titres bien bâtis, des rythmiques entêtantes faites pour danser. On sent le groupe à l’aise, lâche les chevaux et grandes embardées de guitares, sans perdre la maîtrise pour autant.

On leur souhaite de pouvoir maintenant s’exprimer dans les salles et bars parisiennes, en attendant un tour dans le Sud Ouest ?

Voir le clip de Miami Vice sur Facebook.


 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *