Marcos Ariel – Le Moulin Bouge à Monein (64) – 17/11/2018

Marcos Ariel, le crooner malicieux, un samedi soir au Moulin Bouge.
Un grand Monsieur, dégarni sous son chapeau de paille,des yeux bleus vifs d’enfant, un costume style  grand-père, Monsieur Marcos Ariel s’installe sur son banc de piano. Ses doigts se mettent à courir sur les touches et là,  vous vous imaginez dans un club US bobo des années 20 ambiance Gatsby , avec Monsieur Ariel aux commandes d’un Bösendorfer. La grande Classe.

Puis vient le temps de la Bossa Nova, de la Carioca aussi, ces rythmes brésiliens qui font danser. Monsieur Ariel explique  l’origine de sa musique dans la langue de Rio ou de Shakespeare.  Carlos Quieroz, un
tout aussi grand Monsieur de talent à la basse, fait aussi les traductions, heureusement, sinon, comment comprendre le nom des cris d’oiseaux que l’on nous fait siffloter.

Et comme la musique se partage,  Eric Focone à la guitare, Sonia Quieroz aux percussions et l’homme chapeauté au sax viennent l’accompagner. Une joyeuse cacophonie, que le maître de cérémonie remet dans le droit chemin musical.
Quel doigté !

Texte : Solange Lamarque
Photos : © Alain Forgeront

Lieu : Moulin Bouge (Monein, FRANCE) | 17/11/2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *