Francky goes to Pointe à Pitre – Plaisir Coupable

Les plaisirs coupables sont généralement inavouables. Quand on chante du Kim Wilde à tue tête dans sa voiture, quand on mange les œufs en chocolat du gosse la tête dans le placard, on préfère être seul. Et bien eux ont choisi d’assumer leur passion pour les zouk et béguines, une passion pourtant bien trop prononcée pour des gars issus du circuit rock indé du Poitou Charente, mais qu’importe, ils assument. Et ils ont raison puisqu’avec leurs chemises bariolés, ils font danser des publics qui avaient vu ce groupe de proto-math-rock allemand tellement dark la vieille. Eux, c’est Francky goes to Pointe à Pitre, et ils sortent leur deuxième album Plaisir Coupable chez A Tant Rêver du Roi.

Derrière ce nom génial se cachent des membres de Pneu, Mr Protector et Headcases qui ont adapté les rythmes créoles aux sonorités noise, c’est la rencontre du chaud et du froid, des courbes et de l’angle droit. Ce qui devrait rentrer en conflit, provoquer un orage ou former un trou noir passe crème, sans l’ombre d’une appréhension Fugazi a posé ses mains sur les hanches de La Compagnie Créole. Un tel mépris des frontières culturelles est jouissif, on n’ira pas jusqu’à dire que la recette pourrait ramener la paix dans le monde, mais pourquoi pas ?

 

Il n’y a pas de chant, c’est assez minimaliste, juste quelques guirlandes et un palmier gonflable en déco, ce qui tranche encore avec l’habituelle opulence tropicale. Mais ce qu’il y a de bien avec les morceaux instrumentaux, c’est qu’on peut les nommer comme on le souhaite, et à l’instar des copains de Piscine et son Brasse Touché Coulé , Francky goes to Pointe à Pitre se fait plaisir à coup de Yannick Quinoa et de A10 ça glisse, hommage au Maître. Alors on aurait vite fait de se moquer et de croire à une vaste blague, mais non, tout ça est très sérieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *