Phéno Kmt – Carpe Diem

L’EP de 6 titres de Pheno Kmt, Carpe Diem, est sorti fin décembre, et on vous propose de découvrir son univers au travers du morceau “Ce n’est pas pour autant“.
Pas de clip, pour le moment, juste du son… pour mieux apprécier la musique des mots.

Dans “Ce n’est pas pour autant“, sur un groove efficace à mi-chemin entre jazz et afro-beat, il y affirme son combat contre les injustices de ce monde malade contre lequel il faut s’armer de mots, ardemment, partisan d’une thérapie du verbe. Même s’il sait qu’un poème ne changera pas le monde, pas plus qu’une épée. Conscient du fait que pouvoir délivrer son message à un public est une chance, et après bientôt dix-huit ans d’expérience sur les scènes africaines et françaises, cet artiste persévérant, qui n’a eu de cesse de perfectionner son art, de travailler sa voix, d’affiner ses choix musicaux, revient sur le fait que Ce n’est pas pour autant qu’il faut dire que ça a été facile, ce n’est pas pour autant qu’il faut croire qu’on est plus fragiles. L’artiste ne fait que dire ce que beaucoup pensent, vivent, et son objectif est clair on saigne aussi dans les écrits pour qu’on s’aime.

Pour ce premier album solo, Phéno Kmt explore une forme libre, le spoken word. Sa voix, très particulière, douce et grave, extrêmement sensitive, déroule avec passion des textes puissants dans lesquels la poésie est armée de conscience, où chaque mot percute juste, sur des musiques acoustiques parfaitement adaptées aux thèmes, composées et arrangées par Francis Lassus, batteur de formation, entre autre pour Claude Nougaro.

Carpe Diem est manifestement le résultat d’une très belle complicité entre ces deux artistes, une ode à la diversité culturelle, tant au niveau de paroles que de la musique. Sur une orchestration qui mêle des rythmiques traditionnelles africaines et accordéon entraînant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *