Interview – Shake The Ronin

Il y a quelques jours, on vous faisait découvrir Shake the Ronin.
On leur a posé quelques questions… et ils nous ont répondu.

Ecran du Son : Pouvez-vous nous présenter Shake The Ronin pour ceux qui ne connaîtraient pas encore ?
Shake The Ronin : C’est un projet de 3 amis musiciens producteurs (Jérémy, Brice et Quentin) qui existe depuis 2 ans bientôt qui évolue dans la région de Caen.

EDS : Quelle est votre actu ? Concert ? Album ?
STR : Notre EP Kaiju est sorti en mai dernier et il a été bien défendu en festivals cet été. Depuis la rentrée on travaille beaucoup sur de la vidéo, de nouveaux titres, on va recommencer à distiller des choses dès janvier.

EDS : Quelles sont vos influences ?
STR : C’est très large, et on ne veut pas que notre musique soit figée donc ça peut aller de Portugal. The Man, à Gorillaz, en passant par du Drake, M83, en fait on ne résonne pas en terme d’influences on compose et quand on bloque sur quelque-chose par exemple une mélodie de voix on se dit “04” On ne veut pas être le genre de projets où tu t’attendras à la même chose d’un disque à l’autre.

EDS : Qu’est-ce que vous ressentez quand vous jouez en live ?
STR : Le live pour nous c’est primordial. C’est l’endroit où l’on a le contact le plus direct avec le public donc c’est important d’en faire un exercice où l’on s’applique. On essaye de faire le meilleur concert à chaque fois, peu importe combien de personnes sont en face, s’ils sont venus pour nous ou pas. Et quand des gens qui n’étaient pas venus pour nous viennent nous voir à la fin du concert pour nous dire qu’ils sont contents de la découverte, alors c’est mission accomplie.

EDS : Quel est votre plus beau souvenir de concert, sur scène ou pas ?
STR : Notre plus beau souvenir de concert, sur scène ça devait être sur la scène des Papillons de Nuit à Saint Laurent de Cuves. Y’avait beaucoup de monde, les gens étaient hyper réceptifs il faisait beau c’était super.

EDS : Quelle serait votre définition du mot musique ?
STR : Musique pour nous c’est un mot qui recoupe beaucoup de choses : On travaille pour elle, grâce à elle, via elle. C’est cliché mais c’est un langage universel. La musique existe depuis que l’homme est homme et sous des formes tellement diverses et dans des aspects de nos vies tellement différents qu’on n’en fera jamais le tour. La musique c’est pas uniquement une question d’ensemble de notes, c’est une certaine idée du rythme, de poésie et on trouve la musique sous beaucoup d’autres formes que sur des MP3 ou des CD. La musique elle est là dans les bruits de ta ville, dans les gens qui parlent, le silence. On est entourés par la musique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *