Luca D’Alberto – Endless

L’Ecran du Son voulait commencer l’année 2018 en douceur, en espérant qu’elle le reste.
Sincèrement, je ne suis pas un grand fan de musique classique, mais lorsqu’un artiste propose une musique accessible, douce, chaleureuse, délicate, envoûtante, charmante, enveloppante, entraînante… comment résister.
Je voulais vous présenter l’album Endless de Luca D’Alberto.
Pour cet article nous vous présentons Yellow Moon.

La musique de Luca D’Alberto, vous la connaissez peut-être au travers de films ou de pubs (Wimbledon, IPhone et même Spotify).
Mais lorsque Luca D’Alberto présente lui-même ses morceaux, il sait s’entourer de réalisateurs de talents Max Knight (pour Yellow Moon) ou Mark Hunt (pour Endless). Allez voir ses vidéos, elles sont très poétiques.

Luca D’Alberto est un musicien brillant et anticonformiste, déjà hautement respecté par la scène classique comme multi-instrumentiste et compositeur, et compositeur favori de réalisateurs comme Peter Greenaway, Wim Wenders et Fernando Arrabal. L’album Endless est né de son envie d’ébranler sa formation classique pour lui donner de nouvelles dimensions, préférant utiliser ses talents pour créer une musique au style plus contemporain, et explorer la touche électronique associée à des instruments acoustiques. Endless est produit par Martyn Heyne (Tiny Ruins, The National) et Henrik Schwarz.

C’est un album qui rappelle combien la musique peut nous stimuler, faire apparaître les paysages imaginaires naissant à la pointe d’un archer. Un album qui nous attire par sa délicate attention aux détails puis nous retient avec son intensité tranquille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *