OCS – Memory of a Cut off Head

Qui a vu John Dwyer dévaster les scènes du monde entier avec sa bête Thee Oh Sees sera surpris cette dernière livraison en duo avec Brigid Dawson (laquelle a participé au premier groupe cité à ses débuts, oui la carrière de monsieur Dwyer mériterait déjà un arbre généalogique) sous le nom de OCS. Certes OCS a déjà quelques albums à son actif mais cette formation a toujours été dans l’ombre de son turbulent frère, et c’est bien dommage.

Cet album Memory of a Cut off Head arrive donc à point nommé pour rétablir un peu la balance. Point de déchaînement de guitare mais des orchestrations léchées, des cordes finissant en beauté Cannibal Planet au clavecin baroque ouvrant The Remote Viewer.  Les voix de Monsieur et Madame ne sont pas si loin l’une de l’autre et se marient bien, notamment sur The Fool plein de lyrisme. On est dans un folk psychédélique lorgnant vers les 60’s, certaines compositions plairont aux fans de Jacco Gardner quand The Chopping Block rappelle le Space Oddity de David Bowie. Certaines compositions pourront paraître un peu trop sérieuses comme l’introspectif Time Turner, mais c’est Lift a Finger by the Garden Path joliment pop qui clôture l’album sur un doux rayon de soleil.

Ce disque qui serait idéal pour finir l’année au coin du feu, est bien la preuve qu’en grattant un peu dans le dos des gens les plus sauvages, on trouve des jolies choses.

 

Ecouter Memory of a Cut off Head sur Bandcamp.

Castelface Records 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *